LA BENISSON-DIEU (42720) - Loire - Auvergne Rhône Alpes

Moins célèbre que Lourdes mais plus près du Bon Dieu...

"Mieux vaut s'adresser au Bon Dieu qu'à ses Saints", telle pourrait être la devise de ce charmant village qui au moment de sa fondation portait le nom de: Notre-Dame-de la-Bénédiction-de-Dieu.

Le nom de la commune est tiré du latin Benedictio Dei et plus précisément de l'Abbaye Cistercienne de Notre-Dame-de-la-Bénédiction-de- Dieu, dont le nom sera déformé au cours des âges en "la Bénisson-Dieu".

Au XIXe siècle, durant la révolution industrielle, la commune se développe et elle est particulièrement connue pour son activité de fabrication de briques et tuiles qui s'arrête au milieu du XXe siècle. L'activité agricole se transforme passant alors de la polyculture à l'élevage bovin.

Au sein de la commune quelques maisons montrent leurs murs montés à partir de tuiles de rebut, souvenir de l'activité tuilière dont un autre vestige est la cheminée de la briqueterie Boiron encore visible dans le village.

Il est possible de voir:

-  l'église abbatiale où se trouve une nef centrale intégrée dans l'église paroissiale actuelle. C'est une construction typique de la période de transition roman-gothique. Elle présente des fresques, des statues, des sculptures et des vitraux anciens en grisaille avec une jolie rosace.

Recette culinaire: l'apéritif prunelier  

LATRONCHE (19160) - Corrèze - Nouvelle Aquitaine

Ne faites pas la tête: vous êtes à Latronche! Les gens  du cru vous diront qu'ici "on ne bachaque pas": comprenez: Qu'on ne parle pas à tord et à travers.   La tronche est issu du latin populaire "trunca": Tronc, souche, également attesté au sens de "tête" à partir du 15è siècle.  

Le village est entouré de bois où les pistes forestière tracent de notre itinéraires pédestres. Si vous venez vous mettre au vert à Latronche ne manquez pas de visiter sa charmante église paroissiale Saint - Pierre qui fait belle figure dans coin verdoyant.

Recette culinaire: La pompe ou la galette au sarrasin.

LE QUIOU (22630) - Côtes d'Armor - Bretagne

Le nom vient du breton "Keou": haie. Il évolua en Cailhou, Gueou, Queou, Le Queou avant de devenir Le Quiou vers le 17è siècle. Quant aux habitants du Quiou, se sont les Quiousiens et les Quiousiennes.

Petite par sa taille la commune est riche en patrimoine historique comme l'atteste le château du Hac, La chapelle de Treveleuc ou les vestiges d'une villa gallo-romaine. 

La commune a donné son nom au dépôt calcaire au centre duquel elle le situe : le calcaire du Quiou. Il a été extrait par plusieurs carrières dans cette commune, ainsi que par les Fours à chaux Bougeard de 1892 à 1975.

Il s'agit d'un village typique du département Côtes d'Armor. Le Quiou a conservé l'empreinte de la mer des Faluns qui s'étendait au Miocène, il y a quinze millions d'années, bien au-delà du bassin actuel. Les traces qui subsistent sont d'abondants fossiles et une roche sédimentaire calcaire, la pierre de jauge. 

Recette culinaire: La Galette Crep'iou à déguster sur place à l'auberge.

LES LECHES (24400) - Dordogne - Nouvelle Aquitaine

C'est un petit village  discret et tranquille. Un parfait cliché de village à la campagne, avec son église , son château.

Les Lèches ont deux origines possibles:, soit le latin "lisca" soit le germanique, "lesscha". Rien de lingual la dedans mais uniquement linguistique.

Aujourd'hui les "lescha" en occitan désigne une plante vivace, particulièrement rustique et bien présente sur la commune. Les léchois et les Léchoises vous proposent à travers la campagne verdoyante  des chemins de randonnées tel que celui de les loches qui est "le chemin des fontaines".

Recette culinaire: Tarte aux noix du Périgord

LONGCOCHON (39250) - Jura - Bourgogne Franche Comté

Situé en hauteur sur un promontoire, le village s'appelait autrefois Longcouchant, car on pouvait y admirer le coucher de soleil pendant longtemps.. Plus vraisemblable, le nom de la commune proviendrait du canal d'irrigation qui traverse le village et qui se nomme "Le Cochon". 

Ses habitants sont appelés les Couchetards et Couchetardes en référence au premier nom de la commune.

Recette culinaire: La fondue comtoise

Où trouver l'association ?

"Une quarantaine de communes sont adhérentes à l’association et elles sont réparties sur la quasi-totalité de l’hexagone. Rejoignez notre groupement, n'hésitez à vous renseigner, nous sommes là pour promouvoir l'image des communes et de la ruralité". 

Les membres du bureau de l'association

CONTACTS 

        06 86 89 23 61

      lp.lasseube@orange.fr 

      Groupement des communes aux noms burlesques

mairie, place Nationale

31470, Saint-Lys, France

© 2018 par Groupement des communes aux noms burlesques, Pittoresques et chantants créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • 580b57fcd9996e24bc43c521