SAINT ARNAC (66220) - Pyrénées Orientales - Occitanie

Cette association spontanée de la fraude et du miracle réjouira les sceptiques, rationalistes, mécréants de toutes sortes. Saint-Arnac ne figure pas dans la longue liste officielle des saints hommes de l'église catholique. Une erreur étymologique. Le village apparaît sous le nom de Centernach  lors de la conquête carolingienne en l'an 811, puis deux cents ans après sous la forme de Sent Ernach, puis Sant Arnach, ensuite francisé en Saint-Arnac.

En 1137 les templiers s’installèrent dans cette commune pour travailler les terres afin d'enrichir la commanderie principale du Mas Deus, en Roussillon. 

En 1920, sur le territoire du village,  une carrière de feldspath est ouverte, celle-ci est toujours en activité qui produit son électricité à l'aide d'une éolienne géante.

Les collines qui entourent Saint-Arnac sont couvertes d'un épais tapis de chênes verts et de garrigues. Les terres exploitables sont occupées par la vigne qui produit des vins rouge puissants sous l'AOC côtes du Roussillon village. Ce village attaché au Roussillon revendique son identité catalane. L'enclavement de Saint-Arnac donne l'impression d'un dépaysement total en plein milieu d'une nature sauvage  méditerranéenne préservée.  

Recette culinaire: les Rousquilles. Petits biscuits en forme de couronne appelés donuts en catalan.

SAINT BARBANT (87330) - Haute Vienne - Nouvelle Aquitaine

Le nom de la commune vient probablement de Sainte Barbe, la sainte patronne de l'église paroissiale, masculinisée pour une raison inconnue. Il pourrait s'agir de l'abréviation populaire de « Sainte-Barbe-en Poitou » qui deviendra Saint' Barb'En dans le langage populaire.  

Il est possible que le nom permettent de rendre hommage à saint Barbentius, évêque de Bénévent au sud de l'Italie ayant vécu au VIIe siècle.

L'église de Saint-Barbant, un saint protecteur à la mission insolite, n'existe pas. Mais Sainte-Barbe y a ici toute sa place. Par un curieux hasard l'homme du pays, Fernand Foureau est un grand explorateur géographe qui travailla sur de grands projets d'aménagement  en Afrique saharienne à la fin du 20è siècle.

 Si vous vous promenez sur le territoire de la commune, typique village de la Haute-Vienne, vous y découvrirez en plein champ ou en bordure de route de petits oratoires, tel le calvaire de Saint-Boulinot.

Recette culinaire: Le Burgou. Pâtisserie à base de farine de châtaigne.

SAINT-POMPON (24170) - Dordogne - Nouvelle Aquitaine

Saint-Pompon, drôle de nom pour un village de caractère. Cependant Pompon a bien existé mais sous le nom plus charismatique de Pomponius, évêque de Naples au VIe siècle.

Le village quant à lui est une merveille qui se découvre à travers un dédale de ruelles: vestiges romains, église médiévale, porte fortifiée, châteaux, maisons anciennes de caractère, moulin, four à pain, lavoirs...Tout ce beau patrimoine témoigne d'une histoire ancienne.

Cette commune rurale, située à l'écart des grands axes touristiques, offre une grande diversité architecturale avec ses ruelles où l'on découvre autour de l'église et du château, des maisons riches d'une grande diversité architecturale.

Recette culinaire: Recette du Millas Périgourdin, une recette à base de citrouille.

Cependant, n'oublions pas les spécialités du Périgord: cèpe, châtaigne, foie gras, fraise, noix, truffes, vins

SIMPLÉ (53360) - Mayenne - Pays de la Loire 

Ce sont les hésitations de l'orthographe et les hasards du temps qui firent de Saint-Plé...Simplé. Comme les meilleures blagues sont les plus courtes, les habitants de Simplé ne s'appellent pas les simplets et les simplettes mais les Simpléens et les Simpléennes.

La toponymie du nom vient d'un ermite appelé Plé qui habitat au sein de la commune. Un centre de chrétienté se développa sous son influence, le village prit son nom Saint Plé qui s'altéra dans la suite des temps en Simplé.

Le Conseil municipal a sa devise: "bien vivre à Simplé" 

Recette culinaire: La tarte mayennaise, une variante de la tarte aux pommes, simple à faire!

TRÉCON (51130) - Marne - Grand EST

Les 77 tréconniers et Tréconnières peuvent afficher leur fierté d'avoir décroché la Marianne du civisme lors du dernier scrutin présidentiel. Les électeurs et électrices se sont particulièrement mobilisés puisque 92,98 des inscrits sont allé voter.

Voilà de quoi clouer le bec à ceux qui tenterait de dénigrer cette commune à travers son nom. 

Le nom pourrait provenir du fait d'une réaction de la population en apprenant que la commune, entièrement dédiée à l'agriculture céréalière ne compte pas un seul pied de vigne alors que le champagne est produit et que celui-ci coule à flot dans la commune limitrophe de Bergères-lès-Vertus! Une injustice, que dis-je, une injure dont les habitants de Trécon ne s'en seraient jamais remis.

Plus sérieusement, le toponyme de Trécon viendrait de "Tres coins" :Trois monticules qui délimitent le territoire entièrement plat de la commune. C'est aussi simple que cela et ici on tient à respecter à la lettre l'histoire. Trécon a changé une seule fois de nom, c'était en 1801 et s'appelait Tréçon. Tréçon, ça manquait  sacrément de panache. 

De passage à Trécon , faites une halte à l'église Saint-Martin dans laquelle se trouve un groupe sculpté en bois représentant la charité de Saint-Martin.

Recette culinaire: Le poulet au champagne. Ici on ne refuse rien!

Où trouver l'association ?

"Une quarantaine de communes sont adhérentes à l’association et elles sont réparties sur la quasi-totalité de l’hexagone. Rejoignez notre groupement, n'hésitez à vous renseigner, nous sommes là pour promouvoir l'image des communes et de la ruralité". 

Les membres du bureau de l'association

CONTACTS 

        06 86 89 23 61

      lp.lasseube@orange.fr 

      Groupement des communes aux noms burlesques

mairie, place Nationale

31470, Saint-Lys, France

© 2018 par Groupement des communes aux noms burlesques, Pittoresques et chantants créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • 580b57fcd9996e24bc43c521